Print preview Close

Showing 245 results

Archival description
Series
Print preview Hierarchy View:

13 results with digital objects Show results with digital objects

Hommages

La série contient des textes qui rendent hommage à Pierre Dandurand suivant son décès.

Activités d’enseignement

La série contient un dossier de notes de cours et les des lectures obligatoires pour le cours SOL 3102 - Sociologie de l'éducation.

Communications, exposés, conférences

La série contient des textes de communications, exposés et conférences de Pierre Dandurand. Les textes permettent d’apprécier l’évolution des travaux de Pierre Dandurand entre 1964 et 1994.

Rapports de recherche

La série contient des rapports de recherches menées par Pierre Dandurand. Ces rapports témoignent des thèmes de prédilection abordés par le sociologue tout au long de sa carrière.

Prix et reconnaissance

Cette série porte sur les prix et honneurs reçues par Philip Stratford en reconnaissance de son travail et de sa carrière. Elle contient son dossier d'éméritat, son certificat d'éméritat, et deux enregistrements VHS de la cérémonie. L’Université de Montréal lui décerne le titre de professeur émérite en 1993. Elle contient aussi le Prix Gabrielle Roy pour la critique qu'il a obtenu en 1986.

Rayonnement

Cette série porte sur le rayonnement de M. Stratford. Elle contient des dossiers sur deux conférences : une conférence de la Nordic Association for Canadian Studies à l'Université Lund (Suède) en 1987, et la conférence Aux Canadas qui a été organisée en l'honneur de Philip Stratford en 1993 à l'Université de Montréal, la même année qu'il a été décerné professeur émérite par cette même institution. La série contient des programmes et textes, et une affiche de conférence.

Rédaction

Cette série porte sur les activités de rédaction de Philip Stratford, surtout de la rédaction de ses livres publiés. Chaque sous-série témoigne de son processus d'écriture du début à la fin, ainsi que de son portfolio diversifié et de sa créativité : parmi ces dossiers se trouve des recueils de poésie ainsi que des nouvelles et contes pour enfants. Elles contiennent des manuscrits, tapuscrits, notes, commentaires, épreuves, dessins et livres imprimés.

La sous-série « Nouvelles, articles, théâtre et contes pour enfants » témoigne surtout de ses débuts comme auteur et poète. Nous y trouvons entre autres des premières traces de sa pratique de rédaction et des projets ludiques comme des contes pour enfants, une comédie musicale et une pièce de théâtre. La majorité de ces textes sont inédits. La série All the Polarities témoigne de sa pensée en littérature comparée et de son intérêt pour la littérature francophone et anglophone au Canada, et contient une copie du livre publié. Les autres sous-séries témoignent de son travail comme poète - tout aussi important que son travail comme traducteur. La série The Rage of Space, par exemple, compte parmi ses dossiers des versions préliminaires du projet et un poème enroulé qui contient des notes et versions multiples. La série Hawthorn House témoigne de la rédaction de son autobiographie, et compte parmi les pages du tapuscrit un témoignage personnel. Finalement, la dernière série, And Once More Saw the Stars, témoigne de la publication de ce recueil et aussi des efforts de Mme Stratford de le faire publier après le décès de son mari, en collaboration avec P.K. Page.

Traduction

Cette série porte sur les activités de traduction de Philip Stratford, du français vers l'anglais. Elle témoigne de son processus de traduction - manuscrits, tapuscrits, contrats, livres imprimés - et de ses réflections sur la traduction comme forme littéraire elle-même. Les sous-séries portent sur ses traductions majeures, dont Second Chance de Diane Hébert, Memoirs de René Lévesque, Pélagie: The Return to a Homeland et The Devil is Loose! de Antonine Maillet et Blind Painting de Robert Melançon. Elles sont organisées par nom d'auteur. La série contient aussi des dossiers qui regroupent des traductions de divers poèmes, textes et essais qui ont soit été publiés dans des revues ou magazines, ou n'ont pas été publiées du tout. Finalement, elle contient une sous-série qui porte sur l'Association des traducteurs et traductrices littéraires du Québec, cofondée par M. Stratford, et qui renferme principalement des documents administratifs.

Les sous-séries et dossiers dans cette série offrent un aperçu du processus créatif de la traduction littéraire. Par exemple, dans la sous-série Antonine Maillet, nous retrouvons le texte complet de Pélagie-la-Charrette avec la traduction manuscrite de Philip Stratford écrit dans les marges. Ou, dans la sous-série René Lévesque, nous trouvons le texte traduit à la main. Ces sous-séries et dossiers sont complétées par les dossiers dans la série Correspondance, quand il y a lieu. En somme, la série témoigne du travail de Philip Stratford comme traducteur dévoué et passionné, et de son désir de faire connaître la littérature québécoise dans le Canada anglophone.

Correspondance

Cette série contient de la correspondance entre Philip Stratford et sa famille, ses collègues, des auteurs, des maisons d'édition, des politiciens et autres. Les dossiers sont organisés de manière chronologique. Chaque dossier regroupe toute la correspondance sur un projet de traduction ou de rédaction en particulier (Jean LeMoyne, Claire Martin, Voices from Quebec, etc.), ou dans certains cas avec un correspondant en particulier (R.K. Stratford, Université d'Alberta, Jean Chrétien). Ce classement reflète l'ordre original des archives.

La correspondance dans ces dossiers porte sur son travail comme traducteur, écrivain, poète et universitaire. Chaque dossier permet d'apprécier la rigueur de son travail, son amour pour l'écriture et ses relations avec les auteurs et éditeurs. Dans certains dossiers (P.K. Page, Robert Melançon) il y a de la correspondance entre le correspondant et Jacqueline Stratford, après le décès de Philip Stratford.

Formation

Cette série porte sur le parcours académique de Philip Stratford. Elle contient le programme de sa graduation de Western University en 1950, où il a gagné une médaille pour son travail et a obtenu un baccalauréat en English Language and Literature. La série contient aussi sa thèse de doctorat de l'Université de Paris, Faculté des Arts et Lettres (Sorbonne). La thèse fut intitulée « Le non-conformisme catholique dans le roman moderne Français et Anglais ». Il a obtenu son doctorat en 1954. Cette thèse témoigne de son intérêt pour la littérature comparée et de sa passion pour la langue française et anglaise.

Vie personnelle et documents biographiques

Cette série porte sur la vie personnelle de Philip Stratford. Elle contient des dessins et bandes dessinées qu'il a créé pendant son adolescence et des journaux personnels qu'il a rempli pendant ses années à l'université. Elle contient aussi la thèse de doctorat de son père, Réginald Killmaster Stratford, complétée à l'Université de Lyon en 1924. Elle contient aussi des photographies de M. Stratford, alors adulte. De plus, elle renferme un album de coupures de presse avec le titre Scrap Book. L'album renferme des poèmes écrits par les enfants de M. Stratford. La série contient enfin des articles et essais en hommage à M. Stratford après son décès.

Gabrielle Clerk

La série contient des notes d'un cours donné par Mme Clerk portant sur le test de Rorschach. La série contient aussi deux articles de Mme Clerk parus dans différents périodiques.

La carrière de Gabrielle Clerk s’étend sur plus de quarante ans. Dès 1948, après l’obtention d’une licence en psychologie de la Faculté de philosophie de l’Université de Montréal, elle se vit confier des tâches d’enseignement au Département de psychologie. Détentrice d’un doctorat en 1953, elle contribua à l’édification et à l’expansion du département. Elle fut la première titulaire de nombreux cours en psychologie clinique d’orientation psychanalytique et elle fut à l’origine du Service de consultation du département et de la mise sur pied des stages et internats pour les étudiants de maîtrise et de doctorat. Son implication dans l’aspect professionnel de la psychologie allait de pair avec l’encadrement de nombreux étudiants aux études supérieures (15 doctorats, 56 maîtrises). Parmi les étudiants qu’elle a dirigés, plusieurs ont embrassé une carrière universitaire ou ont accédé à la direction de services de psychologie en milieu hospitalier. Soucieuse d’établir des liens entre l’université et la profession, elle a participé à de nombreux comités universitaires et professionnels établissant des contacts avec des professions connexes; à la psychologie, comme la psychiatrie, le service social, la psychoéducation. Elle acquiert une spécialisation en psychanalyse d’adultes et d’enfants et elle fut la première femme d’origine canadienne-française et québécoise à être diplômée de l’Institut canadien de psychanalyse. Les nombreuses publications et communications de Gabrielle Clerk témoignent, à l'évidence, de l'ampleur et de la qualité de ses travaux de recherche. Son adhésion au modèle scientifique-professionnel, son souci constant de conjuguer la pratique clinique avec la recherche théorique et d‘établir des ponts entre l’Université et la profession ont été reconnus par l’obtention du statut de professeur émérite et l’obtention du Mérite annuel de l’Ordre des Psychologues en 1987.

Margaret C. Kiely

La série regroupe des documents qui témoignent des activités d’enseignement, de recherche et de rayonnement de Mme Kiely. Elle contient, entre autres, des rapports, des textes de conférences et de la correspondance.

Margaret C. Kiely obtient son diplôme de Ph.D. en psychologie clinique à l'Université de Montréal en 1970. En 1972. Elle est pressentie par son mentor, le père Noël Mailloux de l'Ordre des dominicains, fondateur du département de psychologie de l'Université de Montréal, pour devenir professeur à la section clinique du Département de psychologie et y enseigner la psychologie communautaire, ce qu'elle fit jusqu'à sa retraite en 2000. Promue professeure agrégée en 1978, elle devint professeure titulaire en 1984. Chercheure, professeure et directrice des études supérieures, son intérêt se portait toujours, non sur des sujets généralement reconnus du milieu, mais sur des thèmes comme le suicide, le sens de la mort au long des cycles de la vie, le deuil et ses effets à long terme, le développement communautaire, la responsabilité des citoyens dans la réinsertion des délinquants rééduqués, les aspects cognitifs du fonctionnement mature chez les personnes âgées, la promotion d'une approche théorique intégrant la créativité à la supervision des thèses, le vrai sens du processus de créativité, etc. Ses activités lui ont valu l'admiration et les éloges de ses collègues de l'École de service social. En 2000, l'Université reconnaissait l'excellence de sa carrière en la proclamant professeure émérite.
Durant sa carrière de 28 ans, elle a mené à terme 39 doctorats et 100 maîtrises, ce qui témoigne d'une productivité exceptionnelle en la matière. Elle a marqué plusieurs générations d'étudiants par la qualité de son enseignement. Pour elle, enseignement et recherche étaient intimement liés. « Ma vie, et non seulement ma carrière, disait-elle, a commencé par des questions qui en entraînaient plusieurs autres… Ce n'est pas seulement les réponses qui me fascinent mais aussi la formulation et la reformulation de questions qui contiennent une partie de la réponse et permettent d'approfondir les sujets qui me tiennent à cœur. »
La professeure Kiely se disait privilégiée d'avoir eu de vrais mentors, tels que Noël Mailloux, Adrien Pinard, Thérèse Gouin-Décarie, Gabrielle Clerk et André Lussier. Ses propres mérites furent reconnus par la Société canadienne de psychologie dont elle était Fellow depuis l992 qui lui a décernée, en 1998, son prix « Éducation et Formation » pour la qualité exceptionnelle de son enseignement, notamment en socio-pathologie. En 1997, elle a reçu de l'Ordre des psychologues du Québec le Prix Noël-Mailloux, reconnaissant ainsi sa contribution extraordinaire au développement de la psychologie, tant comme discipline scientifique que professionnelle. Elle était membre de l'International Council of Psychology et du Canadian Trauma Response Network. De 1949 jusqu'à son décès, elle fut membre de la congrégation des Sœurs Dominicaines de Tacoma (Wash.).

Rayonnement

La série regroupe des documents qui témoignent du rayonnement de Noël Mailloux. Ces documents se composent de tirés à part, de textes de conférences, de documents au sujet de colloques et enfin de textes de Noël Mailloux parus dans différents périodiques.

Activités d'enseignement

La série témoigne des activités d'enseignement de Noël Mailloux. Elle se compose essentiellement de dossiers de notes de cours de Noël Mailloux à l'Institut de psychologie de l'Université de Montréal. Certains dossiers contiennent des notes de cours manuscrites et dactylographiées de Sister Mary John, o.p., étudiante inscrite aux cours de Noël Mailloux.

Activités éditoriales

La série regroupe des dossiers qui témoignent des activités de Mme Cambron pour la direction de la collection littéraire NEQ. Ces dossiers contiennent, entre autres, de la correspondance, des procès-verbaux et des rapports de lecture. La série contient aussi des dossiers qui témoignent de l'engagement de Mme Cambron dans des comités scientifiques de revues ou de collections. Ces dossiers se composent, entre autres, de comptes rendus de réunions et de la correspondance.

Results 1 to 25 of 245