Fonds P0460 - Fonds Gilles Fontaine

Zone d'identification

Cote

CA UDEM01 P0460

Titre

Fonds Gilles Fontaine

Date(s)

  • 1965-2018 (Création/Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

10,40 m.l. de documents textuels.

Zone du contexte

Nom du producteur

(1948-2019)

Notice biographique

Gilles Fontaine est un éminent astrophysicien, astérosismologue, professeur et chercheur, dont les travaux ont contribué à l’avancement des connaissances en astrophysique stellaire et lui ont valu une renommée mondiale. Il naît le 13 août 1948 à Lévis. Il entreprend à l’Université Laval un baccalauréat en physique qu’il complète en 1969. Il poursuit sa formation aux États-Unis, à l’Université de Rochester, et obtient en 1973 un doctorat en astrophysique. Il s’initie par la suite à l’astronomie lors d’un stage postdoctoral à l’Université de Western Ontario. C’est en 1977 qu’il débute sa carrière d’enseignant au Département de physique de l’Université de Montréal, où il est nommé professeur-adjoint. Il reçoit l’agrégation en 1980, puis la titularisation en 1986.

Gilles Fontaine se distingue notamment par ses recherches sur l’astérosismologie des naines blanches, c’est-à-dire l’étude des variations lumineuses de ces étoiles aux derniers stades de leur vie, en vue d’en découvrir la structure interne. Il met sur pied dès 1981 une équipe de recherche spécialisée dans cette branche de l’astrophysique. En 1982, il fait une percée majeure avec des collaborateurs de l’UdeM et d’autres universités nord-américaines : il suppose, par des calculs mathématiques, une nouvelle catégorie d’étoiles vibrantes, les naines blanches de type DB, dont l’existence est par la suite confirmée par l’observation. Cela constitue un fait remarquable en astrophysique où la découverte imprévue précède généralement la théorie. L’astrophysicien et ses collaborateurs innovent de nouveau en 1987 avec l’idée de calculer l’âge de l’univers au moyen des naines blanches puisque ces dernières sont les produits finaux de l’évolution stellaire. En 2000, Gilles Fontaine devient titulaire de la Chaire de recherche du Canada en astrophysique stellaire. Il est également membre de l’Institut de recherche sur les exoplanètes de l’UdeM (iREx) et du Centre de recherche en astrophysique du Québec (CRAQ). Au cours des années, il signe plus de 200 articles scientifiques d’envergure, dont près de la moitié paraissent dans la prestigieuse publication The Astrophysical Journal. La reconnaissance internationale de ses travaux lui amène des étudiants de haut calibre aux cycles supérieurs, qui se distinguent notamment par leurs recherches doctorales. Le professeur Fontaine reçoit d’ailleurs, durant sa carrière, trois prix pour ses activités d’enseignement, notamment le Prix d’excellence en enseignement de l’Université de Montréal (1999) dans la catégorie des professeurs titulaires. Il est récipiendaire de nombreuses autres distinctions, dont les bourses Steacie (CRSNG, 1986) et Killam (Conseil des arts du Canada, 1990) pour mener des activités de recherche, le prix Urgel-Archambault de l’ACFAS (1989), le titre de membre de la Société royale du Canada (1992), le Prix Marie-Victorin du gouvernement du Québec (1999), le Prix Carlyle S. Beals de la Société canadienne d’astronomie (2000) ainsi que la Médaille de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes pour sa contribution exceptionnelle à la physique (2016). En outre, un corps céleste découvert en 2010, l’astéroïde 2010 GF153, est nommé en son honneur : (400811) Gillesfontaine. L’homme de science décède à Saint-Hubert, le 1er novembre 2019.

Bibliographie

Bergeron, P. (s.d.). Hommage au professeur Gilles Fontaine. Association des professeures et des professeurs retraités de l’Université de Montréal. https://www.aprum.umontreal.ca/Disparus/Fontaine_G.pdf
Dugas, S. et Van Coillie-Tremblay, B. (s.d.). Gilles Fontaine. Les Prix du Québec. https://prixduquebec.gouv.qc.ca/recipiendaires/gilles-fontaine/
Gilles Fontaine (2022, 22 novembre). Dans Wikipedia. https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Fontaine
Gilles Fontaine (s.d.). Le Canada sous les étoiles. http://astro-canada.ca/gilles_fontaine-fra
Gilles Fontaine (s.d.). Prix et distinctions. Université de Montréal. https://distinctions.umontreal.ca/nos-laureats/laureat/showLaureat/L/gilles-fontaine/
«In memoriam»: Gilles Fontaine (2019, 5 novembre). UdeMNouvelles. https://nouvelles.umontreal.ca/article/2019/11/05/in-memoriam-gilles-fontaine/
Lamontagne, R. (2019, 27 septembre). Un astéroïde est nommé en l’honneur de l’astrophysicien Gilles Fontaine. Centre de recherche en astrophysique du Québec. https://craq-astro.ca/2019/09/27/un-asteroide-est-nomme-en-lhonneur-de-lastrophysicien-gilles-fontaine/
Sauvé, M.-R. (2016, 14 juin). Gilles Fontaine est honoré par les physiciens du Canada. UdeMNouvelles. https://archive.wikiwix.com/cache/index2.php?url=https%3A%2F%2Fnouvelles.umontreal.ca%2Farticle%2F2016%2F06%2F14%2Fgilles-fontaine-est-honore-par-les-physiciens-du-canada%2F#federation=archive.wikiwix.com&tab=url

Dépôt

Histoire archivistique

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Le fonds témoigne principalement des activités d’enseignement de Gilles Fontaine, de sa production intellectuelle, de sa carrière en général, de son rayonnement et de ses études. Il contient de nombreuses notes de cours qu’il a donnés, des recommandations et appuis pour ses étudiants, des évaluations d’articles et de projets de recherche, des articles et tirés à part, des dossiers thématiques ainsi que des dossiers relatifs à des congrès, colloques et séminaires. On y retrouve également des curriculums vitae, des dossiers de promotion, des dossiers d’activités durant des sabbatiques, des communiqués, de la correspondance générale, divers dossiers relatifs à des prix et distinctions reçus. Le fonds comporte enfin des notes de cours suivis par Gilles Fontaine, notamment durant ses études doctorales, et des relevés de notes personnels.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes de langue et graphie

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

La description est sommaire et provisoire.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés